News

Nouvelle Vision de UNFPA pour l’élimination de la Fistule obstétricale en RDC

10 September 2019

La fistule obstétricale demeure toujours au centre des préoccupations de l’UNFPA vu son ampleur en République Démocratique du Congo et sur la vie des femmes à tel point qu’elle est assimilée à une violence faite à la femme comme le précise le thème de la célébration de la Journée internationale de l’élimination de la fistule cette année 2019 : « la fistule obstétricale est une violation des droits humains, finissons-en »

Depuis le 23 Mai 2019, UNFPA organise une vaste campagne de réparation de la fistule obstétricale à travers plusieurs provinces de la RDC mettant à profit le slogan « Ne laisser personne derrière ». Cette année, 13 provinces ont été ciblées notamment Kinshasa, Maniema, Haut Uele, Tanganyika, Sud Ubangui, Nord Ubangui, Tshopo, Sud Kivu, Nord Kivu, Ituri, Kasaï Central, Kasaï et Lualaba.

La nouvelle vision du bureau est de disposer dans chacune des 26 provinces, d’une expertise nationale congolaise en terme des chirurgiens, des anesthésistes et des infirmiers spécialisés pour la prise en charge holistique des fistules obstétricales dans un système des soins de routine pour les cas simples, les cas complexes seront référés vers les centres d’excellence. Pour faciliter le travail de ces experts nationaux, les hôpitaux généraux de référence bénéficieront du renforcement de leur plateau technique.

 

A cet effet pour atteindre cette vision, des innovations ont été faites notamment l’organisation de la soirée de gala pour la levée de fonds et les partenariats avec les centres d’excellence. C’est ainsi que le bureau pays a organisé en 2018 une soirée de gala pour mobiliser de fonds en faveur des femmes et filles souffrant de la fistule. En 2019, cette activité a été organisée sous le haut patronage de la Première Dame de la RDC en partenariat avec les Ministères de la santé et du Genre en collaboration avec les ambassades du Canada et Tunisie ainsi que la Fondation Vodacom.

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa vision, le bureau pays recourt à l’expertise chirurgicale de haut niveau composée des Médecins des hôpitaux publics tels que l’hôpital de Panzi et les Cliniques universitaires de Kinshasa ainsi que des Médecins des hôpitaux privés (Hôpital Saint Joseph et Hôpital Biamba Marie Mutombo) de Kinshasa. Pendant les campagnes, ce sont ces experts qui renforcent les capacités des médecins locaux pour la prise en charge des cas simples.

Au total 1200 femmes vont subir une réparation chirurgicale en 2019. Le taux de réussite pour les provinces qui ont déjà réalisé la campagne est supérieur à 95%. Un kit de dignité composée de : 1 pagne 4 yards, une paire de babouche, 4 sous-vêtements, 1 paquet de bandes hygiéniques, 2 savons de lessive, 2 savons de toilette, 2 tubes de pâte dentifrice, une brosse à dents, un t-shirt et un seau de 10 litres est remis à chacune des femmes opérées à la sortie de l’Hôpital suivant d’un programme de réinsertion socioéconomique.