News

16 Jours d’activisme : Les éléments des FARDC sensibilisés sur leur plan d’action pour la lutte contre les VBG

30 December 2019
Le Général Major Camile Bombole lance le plan d'action des FARDC

Comme partout dans le monde, la République Démocratique du Congo (RDC) a lancé 25 novembre la campagne 2019 des 16 jours d’activisme pour mettre fin aux violences faites aux femmes sous le thème « Orangez le monde : la Génération Égalité s’oppose au viol ». 

Le Ministre d’Etat et Ministre du Genre, Famille et Enfant, Son Excellence Madame Béatrice Lomeya, en partenariat avec UNFPA a lancé le début des activités de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre.

Au cours de ces 16 jours, plusieurs activités ont été conduites par UNFPA et ses partenaires sur toute l’étendue de la RDC sous le thème national "Ensemble contre les abus et exploitations sexuels faites aux femmes et aux filles".

C’est dans ce cadre que la Commission chargée du suivi de la mise en œuvre du plan d’actions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour la lutte contre les violences sexuelles du Ministère de la Défense Nationale et Anciens Combattants a organisé avec l’appui de l’UNFPA une matinée d’échange et de sensibilisation des auditeurs de la 5ème promotion du Collège des Hautes Etudes des Stratégies et de défense ainsi que de la 3ème promotion de l’Ecole supérieure d’Administration militaire.
Cette sensibilisation lancée par le Général Major Camile Bombole, représentant le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants avait pour objectifs d’obtenir un engagement personnel et collectif de l’officier militaire et policier pour contribuer à la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre dans l’exercice de leurs métiers respectifs, de s’imprégner du plan d’action des FARDC et des obligations qui en découlent pour une meilleure prévention et répression des violences sexuelles et enfin vulgariser les instruments internationaux et nationaux qui réprime les violences sexuelles.
Le plan d’action des FARDC pour la lutte contre les violences sexuelles s’articule sur 5 axes d’intervention à savoir la prévention, la répression, la protection, la communication et le suivi & évaluation. A l’issue de la journée, des recommandations ont été formulées à l’endroit du gouvernement congolais et des partenaires.


Panel de discussion 

La campagne en provinces

A Goma dans le Nord Kivu, Bukavu au Sud Kivu, Tshikapa dans le Kasaï, Kisangani dans la province de la Tshopo, Nyunzu dans le Tanganyika et Kananga au Kasaï Central, le sous bureau de l’UNFPA ont également lancé la campagne des 16 jours d’activisme en organisant des activités à travers des ateliers de Validation des Procédure Opérationnelles Standards pour la Prévention et la Réponse à la Violence Basée sur le Genre et l'Exploitation (VBG) et l'Abus Sexuel (EAS) ; des sensibilisations sur les méfaits de mariage précoce et la planification familiale ainsi que l'offre gratuite des méthodes contraceptives et enfin des sensibilisation des militaires sur l'abandon des VBG.

 


Les kits de dignité distribués aux femmes de Tshikapa 

Forte mobilisation du staff UNFPA RDC

Le personnel de UNFPA-RDC était fortement mobilisé autour de la campagne 16 jours d'activisme, en arborant la couleur ORANGE de la campagne pour travailler. C'était une action du personnel pour exprimer son soutien à la lutte contre les violences basées sur le genre. En RDC, UNFPA est un acteur majeur de plusieurs stratégies de lutte contre les VBG et le personnel y joue un grand rôle.