News

Les jeunes de la RDC prêts pour Nairobi et apportent une contribution à l'accélération des promesses de la CIPD

21 October 2019
Engagement de la Ministre d'Etat et Ministre du Genre, Famille et Enfant

"Engagement renouvelé pour accélérer la promesse de la CIPD’’, a écrit Mme la Ministre d’Etat et Ministre du Genre, Famille et Enfant, Béatrice Lomeya, sur le mur des engagements pour le Sommet de Nairobi sur les 25 ans de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD). C’était au cours d’un rassemblement des jeunes dénommé Flash Mob organisé, à la « place des évolués », par UNFPA en partenariat avec les associations de jeunes de plusieurs organisations de Kinshasa.

25 ans après la CIPD, ces jeunes sont plus que mobilisés et prêts à prendre part au Sommet de Nairobi. A travers les activités de mobilisation sociale, les jeunes tiennent à célébrer et rappeler à l’opinion publique que depuis l’adoption de la charte de la CIPD en 1994, les femmes et les filles ont bénéficié des choix et des opportunités qui ont profondément amélioré leurs conditions de vie.

A la place des évolués, les jeunes ont mobilisé les autorités nationales, les membres des agences des Nations Unies, les membres des ONG nationales et Internationales afin qu'ils renouvellent leur soutien au programme d'action de la CIPD 25 ans après son adoption.

La Ministre d’Etat et Ministre du Genre, Enfant et Famille, Mme Béatrice LOMEYA, en tant que marraine de la cérémonie, a voulu elle-même être témoin de l’engagement de la jeunesse à accélérer les engagements pris il y a 25 ans. Ces engagements qui se résument en la recherche du bien-être pour tous les êtres humains. Et ceci ne peut être réalisé que lorsque l’homme est au centre de l’agenda mondial. Elle a demandé aux jeunes de se former et s’informer sur les droits de la santé de la reproduction. « La question de la santé sexuelle et reproductive vous concerne surtout vous les jeunes puisque l’avenir du pays c’est la jeunesse. Vous devez vous assurer d’une sexualité responsable. Ça signifie que vous décidez que, c’est après les études que je dois avoir les enfants ».

Le Représentant de l’UNFPA, Dr Sennen HOUNTON, persuadé qu’à travers cette double célébration les 25 ans de la CIPD et 50 ans de l’UNFPA, l’objectif sera atteint avec l’engagement de la jeunesse. « Notre mandat est très simple, nous voudrions que toute grossesse soit désirée, c’est à dire un choix et non un hasard. Nous voulons que chaque femme accouche sans perdre la vie. Nous voulons qu’il n’y ait pas des violences faites à la femme. Et enfin, nous supportons les Etats pour la planification du développement. Nous sommes contents d’être avec vous ici puisque nous pensons que sans la jeunesse nous ne pouvons pas atteindre ces résultats transformateurs. Vous constituez une grande partie de la population mais aussi vous constituez la partie la plus active de la population », a-t-il dit.

Pour Lorence KABASELE, Présidente d’AFRIYAN RDC, prenant la parole au nom des jeunes, la jeunesse congolaise est convaincue qu’elle est le moteur du développement et de la transformation. Pour cela, elle a besoin des éléments majeures suivants: la compétence des jeunes dans le plaidoyer et l’engagement significatif des jeunes, si nous voulons influencer les politiques ; apprendre à travailler ensemble et en partenariat avec d’autres organisations qui soutiennent les jeunes ; être actifs, audacieux et innovateurs et collectez les ressources pour nous assurer que les 3 précédents points fonctionnent. C’est pourquoi, le Réseau Africain des Adolescents et Jeunes en Population et Développement a pour mission de regrouper de manière innovante les données, afin d’orienter les jeunes pour un dialogue intergénérationnel qui influence l’action stratégique en vue des meilleurs résultats sur la santé sexuelle et reproductive.

Dr Jules MULIMBI, délégué de la Représentante de l’ONU FEMMES, a fait le lien entre la CIPD et la Conférence de Beijing. La Déclaration et le Programme d’action de Beijing fixent des objectifs et des actions stratégiques pour la promotion de la femme et la réalisation de l'égalité des sexes dans 12 domaines de préoccupation. Il a invité les jeunes doivent se mobiliser pour connaître tout ce que les la CIPD et la conférence de Beijing ont prévu pour leur développement.

 


La Ministre d'Etat et Ministre du Genre, Famille et Enfant,
le Représentant de UNFPA, le Représentant de la Représentante
 de l'ONUFEMMES, la Présidente d'AFRIYAN

Mur des engagements

 

Outre la Ministre d’Etat et Ministre du Genre, Enfant et Famille, le Vice-Ministre des Finances, le Représentant de l’UNFPA, le Délégué de la Représentante de l’ONUFEMME et le Représentant de ICAP ont signé tour à tour leurs engagements sur le mur. Ce mur est une stratégie d’engagements des décideurs par rapport à la CIPD. On notera à travers les messages écrits que les décideurs congolais renouvellent leur engagement par rapport au programme d’actions de la CIPD.

 

Concours des rollers

La Ministre d’Etat et Ministre du Genres, Enfant et Famille a lancé le concours des rollers qui ont effectué 25 tours de la place des évolués à l’image des 25 ans de la CIPD. Quatre récompenses ont été remises aux quatre heureux gagnants de la compétition de Rollers dont deux chez les filles et deux chez les garçons.


Remise de coupe aux rollers

 


Remise de coupe aux rollers

 


Concours de rollers 

Il y a eu de la danse avec le pop africain et le Capoeira, une compétition des Rollers de la Fédération Congolaise des Rollers et une clinique mobile pour l’offre des services de planification familiale et le dépistage volontaire en VIH/Sida. Mme la Ministre d’Etat et Ministre du Genre, Enfant et Famille, le Représentant de UNFPA, le Délégué de l’ONU ont esquissé quelques pas de danse avec les jeunes pour confirmer leur engagement à contribuer à accélérer la promesse de la CIPD.


Les jeunes esquissent les pas de danse


Les jeunes de Capoeira

 

Cette grande mobilisation des jeunes et des autorités autour de la CIPD est un tournant décisif des préparatifs de la CIPD. Elle a en effet été un espace pour les jeunes de montrer leur engagement à travailler avec les autorités et les partenaires pour l’accélération de la promesse. Elle a a également été un espace pour permettre aux autorités nationales et aux partenaires de renouveler leur engagement à la réalisation des objectifs de la CIPD.