News

JMP 2019 : 25 ans après, beaucoup de chemins à faire pour tenir la promesse du Caire

16 July 2019

La célébration de la Journée Mondiale de la Population 2019 (JMP) a été placée sous le thème : « 25 ans après la CIPD. Accélérer la promesse ». C’est la cour de l’Institut National Pilote d’Enseignements des Sciences de Santé (INPESS), qui a servi de cadre ce 11 Juillet 2019 pour cette célébration.

 

Trois temps forts ont marqué cette cérémonie à savoir le mot du Ministre du Plan a.i. S. Excellence Monsieur Pierre Kangudia, le mot du Représentant de l’UNFPA, Dr Sennen Hounton et la présentation de la CIPD+25 : Chemins parcourus et défis faite par le Professeur Bernard Lututala.

 

Son Excellence Mr le Ministre du Plan a.i., Pierre Kangudia, a indiqué que les avancées réalisées en RDC, même si elles sont remarquables, mais elles restent encore timides. C’est pourquoi, il a lancé un appel à tous les acteurs de développement à investir en faveur de la planification familiale, pour lutter contre la mortalité maternelle et la prévention des VBG. Aussi, la planification familiale offre la possibilité à la RDC de pouvoir déclencher le début de la baisse du taux de fécondité et d’accélérer la transition démographique afin de consolider le capital humain conformément à la vision du développement à l’horizon 2050 déclinée dans le Plan National Stratégique de Développement (PNSD).

 

Le Représentant de l’UNFPA, Dr Sennen Hounton, a reconnu que malgré des gains considérables au cours des 25 dernières années, il y a encore beaucoup de chemins à faire pour tenir la promesse du Caire. Trop d’individus continuent d'être laissés pour compte. Trop de personnes ne peuvent toujours pas jouir de leurs droits, a-t-il dit, en poursuivant que plus de 200 millions de femmes et de filles veulent retarder ou empêcher leur grossesse mais n’en ont pas les moyens. Ce sont les femmes et les filles les plus pauvres, les membres des communautés autochtones, rurales et marginalisées et les personnes handicapées, qui sont confrontés aux plus grandes lacunes dans les services.

 

Dr Sennen Hounton a ajouté que UNFPA travaille avec des pays et des partenaires pour réaliser un monde imaginé il y a 25 ans en faveur de la réalisation de trois résultats transformateurs d’ici 2030 à savoir Zéro besoin non satisfait en matière de planification familiale ; Zéro décès maternel évitable ; et Éliminer la violence sexiste et les pratiques préjudiciables, telles que le mariage des enfants et les mutilations génitales féminines.

 

Le Professeur Bernard Lututala a fait une présentation sur la CIPD+25 : Chemins parcourus et défis. UNFPA organise du 12 au 14 novembre 2019 au Kenya, le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD). Cette conférence est considérée comme l'une des plus importantes jamais organisée au niveau mondial, car elle a transformé la manière dont les pays ont commencé à traiter les problèmes de population et de développement durable en plaçant les besoins et les aspirations de chaque être humain au centre du développement durable. L’accès universel à la santé et aux droits en matière de sexualité et de procréation est devenu la pierre angulaire des nouveaux programmes de population dans le monde. Et le Programme d’Action de la CIPD a réaffirmé que tous les couples et tous les individus ont le droit fondamental de décider librement et de manière responsable du nombre et de l’espacement de leurs enfants et de disposer des informations, de l’éducation et des moyens nécessaires.

 

Il convient de noter que le Programme d’Action de la CIPD est à la base de l’Agenda 2030 et des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’Organisation des Nations Unies, qui ont été adoptés en 2015.

 

Cette cérémonie a agrémenté par les jeunes lesquels sont parties prenantes dans le programme de la CIPD. Les jeunes d’AfriYAN RDC réaliseront des activités à l’occasion de ces deux grands événements qui se tiendront à Nairobi.