Vous êtes ici

Un partenariat utile contre le COVID-19: Fondation DNT – UNFPA-Canada - Ministère de la santé

La Fondation de la Distinguée Première Dame, Madame Denise NYAKERU TSHISEKEDI en partenariat avec l’UNFPA a remis au Comité Multisectoriel de Riposte au COVID-19 les clés de deux cliniques mobiles et un important lot de kits de santé la reproduction et de kits de dignité grâce à un financement du Canada. Cet appui d’une valeur de 224,000 USD vise l’amélioration des droits et choix en matière de santé sexuelle et reproductive dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. C’est au cours d’une sobre cérémonie et en présence du Ministre de la santé, de l’Ambassadeur du Canada et du Représentant de l’OMS que le Représentant de l’UNFPA et la Distinguée Première Dame ont remis les clés de deux cliniques mobiles et les équipements à la Coordination technique nationale du COVID-19 par l’intermédiaire du Ministre de la santé.


Remise des clefs des cliniques mobile à la Première dame de la RDC par le Représentant de l'UNFPA, Dr SENNEN HOUNTON 

La distinguée Première Dame, Madame Denise NYAKERU TSHISEKEDI visiblement satisfaite apprécie le partenariat avec UNFPA en ces termes : « je remercie notre partenaire de tous les jours, UNFPA ».

Cet appui est composé de :
➡ 2 cliniques mobiles (ambulances) climatisées multifonctionnelles pour :
- le suivi des contacts de COVID-19,
- le suivi des personnes COVID positives asymptomatiques
- la jonction des centres de prise en charge,
- l’évacuation des malades
- les prélèvements et/ou des soins à domicile
➡ kits d’accouchements individuels hygiéniques pour la prise en charge des femmes enceintes qui seraient COVID +
➡ kits pour la réponse aux viols en cette période de confinement et de quarantaine avec une recrudescence des violences conjugales, des violences domestiques et un risque majoré de violences sexuelles

➡ Kits de dignité composés de divers items pour hygiène intime et la propreté des femmes  permettront de vivre leur féminité sans contrainte pendant les temps de confinement et limitation de mouvements.

L’Ambassadeur du Canada Monsieur Nicolas SIMARD a mis l’accent sur l’importance du partenariat pour venir à bout de ce fléau : «A travers les financements multilatéraux, on peut avoir des actions très concrètes qui ont beaucoup d’impacts pour aider les populations congolaises et aussi pour aider les femmes à traverser cette période qui peut être difficile pour elles. Au nom du Gouvernement du Canada je suis très heureux d’être ici avec la distinguée Première Dame, Son Excellence Monsieur le Ministre de la santé, le Représentant de l’UNFPA, le Représentant de l’OMS pour vraiment montrer concrètement des gestes de collaboration et d’appui pour aider la population congolaise à surmonter cette épreuve ».


Le Ministre de la Santé, Dr ETENI LONGONDO entouré des autres partenaires 

La RDC a d’énormes besoins pour riposter contre le COVID-19 et cet appui de l’UNFPA arrive au bon moment pour aider le plan national de riposte. Le Ministre de la santé, Dr Eteni LONGONDO un des bénéficiaires de ce partenariat exprime sa satisfaction en ces termes : « On n’avait pas d’ambulance et les malades sont là ; ils ont besoin d’être soignés, ils ont besoin d’être déplacés d’un hôpital à l’autre. Ces ambulances sont venues au bon moment, au moment où nous en avons besoin pour permettre la mobilité de nos malades et de nos personnels »

A la date du 5 avril 2020, le pays a enregistré 161 cas de COVID-19. La progression de la pandémie préoccupe les autorités qui ont pris de nombreuses mesures pour arrêter la propagation.  UNFPA, est engagé dans la lutte contre le COVID-19 en s’alignant aux côtés du Ministère de la santé publique, l’OMS et les parties prenantes dans la cadre du plan national de riposte dans quatre piliers interventions à savoir :

  • Prévention, contrôle des infections et biosécurité,
  •  Prise en charge psycho-sociale,
  • Communication de risques et engagement communautaire  
  • Laboratoire er recherche.

Tout en restant fidèle à ses trois résultats transformateurs (zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planification familiale et zéro violence basées sur le genre) afin de s’assurer que les mesures barrières sont adoptées par les populations et que les femmes enceintes, les jeunes filles et garçons ainsi que le personnel soignant sont protégés du COVID19.

En dehors de ces actions, l’UNFPA en partenariat avec l’OMS et le Ministère de la Santé et Oxfam se préparent à renforcer la Prévention et le contrôle des infections dans 50 maternités pour protéger les sages-femmes et autres agents de santé qui reçoivent les femmes enceintes, allaitantes, les adolescents et jeunes pour les besoins en Santé sexuelle et reproductives.