Published on: 26/03/2019

La RDC, est le deuxième pays après le Nigeria, à lancer l’appel à l’action. Au total, 71 parties prenantes appartenant aux structures étatiques de la RDC, aux pays donateurs, aux ONG nationales, internationales et au Système des Nations Unies qui se sont engagés ce jour à l’appel à l’action, lequel est une initiative mondiale initiée en 2013 par la Suède et le Royaume-Uni. Cette initiative fonctionne sous un leadership rotatif d’un état. Raison pour laquelle, l’Union européenne qui en avait le leadership en 2017 et 2018, vient de cèder le flambeau au Canada jusqu’en 2020.

L'appel à l'action a été introduit dans l'agenda humanitaire en RDC par l'UNFPA et la Suède depuis 2017, en prenant aujourd'hui sa dimensionne naturelle d'initiative multipartenaire sous le leadership du gouvernement congolais voulant fédérer tous les acteurs de lutte contre les VBG dans l'action humanitaire, relèvement et développement pour zéro VBG à l’horizon 2030 en RDC. Pour Dr Sennen Hounton, Représentant de l'UNFPA, la RDC est un contexte idéal pour concrétiser cette initiative.