Vous êtes ici

Pour appuyer la formation des sages-femmes dans le grand Kasaï, UNFPA remet des matériels didactiques aux établissements Enseignements supérieurs des techniques médicales.

Vendredi 7 Février 2020, un jour mémorable à l’institut supérieur des techniques médicales de Tshikaji situé à 20 Km de Kananga dans la province du Kasaï central. Le corps académique, les enseignants, le personnel administratif et les étudiants sont tous mobilisés pour accueillir des hôtes de marque. Le Gouverneur de Province et les autorités locales sont sur le campus de l’ISTM pour la cérémonie de remise par le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA), des matériels de formation pour les étudiants de la section sage-femme. Le Gouverneur de province, S.E Martin Kabuya, entouré du Vice-gouverneur, du Ministre provincial de la santé et des autorités locales, n’a pas manqué d’exprimer la détermination de son gouvernement à accompagner toute initiative visant l’amélioration de la santé maternelle. « L’acte posé ce jour par UNFPA marque l’engagement de cette Agence du Système des Nations Unies, à accompagner le gouvernement provincial dans la mise en œuvre de son programme quinquennal basé sur le développement durable et l’accès pour tous aux soins de santé de la reproduction de qualité grâce à la formation des sages-femmes » a-t-il déclaré.


La Conseillère Sage-femme Sage UNFPA donne les explications
techniques des matériels remis

Cérémonie similaire à Tshikapa

A l’institut Supérieur des Techniques Médicales de Tshikapa la cérémonie a eu lieu une semaine avant. C’est la Ministre provinciale de la santé, Madame Pauline Mbidi qui a réceptionné les matériels au nom de l’exécutif provincial du Kasaï.  La patronne de la santé a non seulement demandé aux autorités académiques de faire bon usage des matériels reçus, mais surtout insisté sur le sens d’abnégation que doivent cultiver les sages-femmes pour emmener les femmes enceintes à consulter régulièrement les services de santé dirigés par les accoucheuses, ce qui éviterait les décès dus à une prise en charge non qualifiée. Les matériels remis par UNFPA seront utilisés dans la salle technique construite par l’ONG SANRU Bomoyi qui soutient le projet de reconversion des infirmiers en sages-femmes question d’augmenter rapidement le nombre de personnel qualifié pour la prise en charge des accouchements et des soins post natals.


Remise des matériels à la Ministre provinciale de la santé, Mme Pauline Mbidi

Une stratégie pour éliminer les décès maternels évitables.

Pour UNFPA, l’atteinte des objectifs du développement durable ainsi que la réalisation de sa vision d’éliminer les décès maternels évitables passent inéluctablement par la formation d’un corps de prestataires de soins capables d’assurer les services de santé maternelle selon les normes. La sage-femme demeure alors l’agent qualifié pour rendre ce service. Les faits montrent que les sages-femmes qui ont reçu une formation de qualité et règlementés selon les normes internationales sont en mesure de dispenser 87% des soins essentiels nécessaires aux femmes et à leurs nouveau-nés.  Malheureusement, le constat fait sur terrain démontre une inadéquation des entre enseignements théoriques et la pratique clinique par manque de formation des enseignants et le défaut d’adaptation aux nouvelles méthodes d'enseignement recommandées par le programme révisé.  Aussi, l’insuffisance notoire en matériels didactiques contribuent également à la production de prestataires peu compétents qui administrent de soins de mauvaise qualité aux mères et aux nouveau-nés dans certaines formations sanitaires.

UNFPA s’est donc engagé aux cotés de IAWAG-TPI et de l’OMS, pour renforcer la formation de sages-femmes à travers trois instituts supérieurs des techniques médicales pilotes dans un premier temps pour l’introduction du Dispositif Minimum d’Urgence dans la formation de base. Il s’agit de l’ISTM Tshikaji, ISTM Mbuji-Mayi et ISTM Tshikapa. Ces établissements ont reçu un appui complet pour une formation des sages-femmes compétentes. En plus de l’aménagement et l’équipement des salles techniques, UNFPA contribuent également à la mise à niveau des enseignants de la section sages-femmes en octroyant des bourses d’études pour une formation complète dans la filière de reconversion à Kinshasa.  


Les étudiantes Sages-femmes de l'ISTM  Tshikaji présentes à la cérémonie 


Les étudiantes Sages-femmes de l'ISTM Tshikapa présentes à la cérémonie