Actualités

La Première Dame de la RDC, Mme Denise NYAKERU TSHISEKEDI a clôturé les activités de la JISF

28 mai 2019

« Les Sages-femmes : défenseurs des droits des femmes » a été le thème de la célébration de la Journée Internationale de la Sage-Femme. En RDC, cette journée a été célébrée le 9 Mai 2019 avec comme particularité le parrainage de la Première Dame, Mme Denise NYAKERU TSHISEKEDI.

A cette occasion, l’épouse du Chef de l’Etat, a clôturé les activités organisées par la Société Congolaise de la pratique Sage-femme (SCOSAF) avec l’appui de UNFPA. 

Lors de cette cérémonie, l’épouse du Chef de l’Etat a reconnu qu’« Il est important d’aboutir à une réglementation efficace et efficiente de la protection de la sage-femme en RDC. Je serai à l’écoute et sensible à toutes les propositions susceptibles d’améliorer les conditions de la femme en général, et de la sage-femme en particulier ».

Le Représentant de UNFPA, Dr. Sennen Hounton a précisé que d’ici 2021, UNFPA compte étendre son appui aux institutions de formation des sages-femmes dans 7 nouvelles provinces à savoir, Lualaba, KasaÏ, Kasaï central, Tanganyika, Tshopo, Bas-Uélé et Maniema. Ce sera 21 provinces de la RDC qui seront appuyées avec un paquet complet d’éducation, de régulation et d’association.

 

Avant la cérémonie, l’épouse du Chef de l’Etat s’est rendue compte de la situation de la santé maternelle dans la maternité du camp Colonel Tshatshi. De la prise en charge des urgences obstétricales, les soins pré et post-natals en passant par les services de planification familiale et la salle d’accouchement, Mme Denise Nyakeru Tshisekedi a suivi avec satisfaction le travail réalisé par les sages-femmes affectées à cette structure sanitaire. Aux femmes qui ont accouché et à leurs bébés, la Première Dame a remis des cadeaux de Kits d’accouchement préparés par UNFPA dans le cadre de son appui au système national de santé en vue de l’amélioration des conditions des mères et des nouveau-nés

 

L’épouse du Chef de l’Etat a également visité les différents postes de services gratuits et la clinique mobile installée au Camp Tshatshi.  Elle a été accompagnée par la Ministre du Genre, Enfant et famille, l’Ambassadeur de la Suède, le Représentant de UNFPA.  

 

 

 

 

C’est depuis le samedi 4 Mai que la SCOSAF avec l’appui de l’UNFPA a commencé à organiser les activités de la célébration de cette journée : marche de santé, ateliers de renforcement des capacités des enseignants de la filière sages-femmes, mise en œuvre d’une campagne d’offre gratuite de services de planification familiale dans la communauté à travers des cliniques mobiles installées au Camp Tshatshi, à l’Ifasic et sur le site Pakadjuma. A travers la marche de santé la SCOSAF a voulu rappeler au gouvernement la nécessité de prendre en compte leurs revendications entre autres d’organiser leur profession en « Ordre » à l’instar des médecins, pharmaciens.