Actualités

En route vers Nairobi : une tache inachevée, les droits de personnes vivant avec handicap devront être pris en compte

18 octobre 2019
Mme la Ministre en charge des personnes vivant avec handicaps et le Représentant de UNFPA entourés des personnes vivant avec handicaps

Il y a 25 ans les dirigeants du monde entier réunis au Caire lors de la Conférence Internationale sur la population et le développement (CIPD) ont promis de faire progresser la santé et les droits des femmes. 25 après, il y a encore une tache inachevée. Les personnes vivant avec handicaps et autres groupes vulnérables sont ceux qui sont laissées pour compte dans la quête des droits et choix pour tous. La CIPD n’avait pas pris en compte les problèmes spécifiques des personnes vivants avec handicaps et groupes vulnérables. Elles n’ont pas eu accès à des informations et à des services relatifs à la contraception moderne. Elles se voient privées de l’accès aux services dont elles ont besoin pour exercer leurs droits en matière de reproduction.

La Ministre en charg


Clinique mobile pour l'offre gratuiite des services de planification familiale

e des personnes vivant avec handicaps et autres groupes vulnérables, Irène Essambo Diata, a salué le partenariat avec UNFPA, « en RDC, nous savons qu’il y beaucoup de problèmes qui affectent les femmes particulièrement les femmes vivant avec handicaps et les femmes d’autres groupes vulnérables.  Nous avons besoin d’un partenaire par rapport à cette question. Les actions de UNFPA rencontrent réellement les préoccupations de notre population ».

 

Le Représentant de l’UNFPA, Dr Sennen Hounton satisfait de l’existence du Ministère en charge des personnes vivant avec handicaps et autres groupes vulnérables, précise que c’ est un signal fort exprimant la volonté de la République Démocratique du Congo, de « ne laissez personne derrière », ceci s’inscrit en ligne droite avec la vision de UNFPA et du Programme d’action de la Conférence Internationale sur la Population et Développement (CIPD), dont nous célébrons cette année, respectivement les 50ème anniversaire pour UNFPA et 25ème anniversaire pour la CIPD.

 

Les résultats de ces réflexions feront partis des références pour enrichir les débats qui se tiendront à Nairobi, ce qui permettra de s’assurer que les spécificités de la RDC pour les personnes vivant avec handicaps soient prises en considération dans les résolutions de la CIPD à Nairobi.

Outre les journées de réflexion, UNFPA en collaboration de la SCOSAF a installé des cliniques mobiles pour offrir les services de planification familiale, les dépistages volontaires des IST, VIH et cancer de col de l’utérus.