Vous êtes ici

Célébration de la journée internationale de la fille 2020 en RDC

La Commune urbano rurale de Maluku a servi de cadre pour la célébration officielle de la Journée Internationale de la Jeune Fille, sous le thème international « Ma voix, égalité pour notre avenir » et le thème national « COVID-19, filles et garçons derrière les gestes barrières ».

La célébration de cette Journée a été présidée par Madame la Ministre d’Etat, Ministre de Genre, Famille et Enfant, Mme Béatrice Lomeya avec l’appui technique et financier de UNFPA. Le Ministre de la formation professionnelle, Arts et Métiers, les honorables députés, le Représentant Adjoint de UNFPA, la présidente du parlement des enfants et d’autres personnalités ont fait le déplacement vers Maluku pour participer à cette commémoration qui s’est déroulée au Complexe Scolaire MUTA MBUMBWA de Maluku.

 

Pour la Ministre d’Etat et Ministre du Genre, Famille et Enfant, la célébration de cette journée est une occasion de plaidoyer en faveur du respect des droits de la Jeune fille.

Nous devrions tous œuvrer pour une génération égalitaire où les jeunes filles ont leur place aux côtés des jeunes garçons. La voix de la jeune fille compte pour bâtir un avenir prospère, durable profitable à tous".

Elle a saisi l’occasion pour lancer les activités de sensibilisation sur les droits des jeunes et petites filles à Kinshasa et en provinces et a également remercié UNFPA pour son accompagnement et précieux appui qu’il ne cesse d’apporter à l’endroit des jeunes filles et femmes, dans le sens de la solidarité agissante qui contribue à la promotion de leurs droits.

 


La Ministre d’Etat, Ministre du Genre, Famille et Enfant recevant symboliquement le kit des premières menstrues du Représentant Adjoint de l’UNFPA

 

 

Le Ministre de la formation professionnelle, Arts et Métiers, Monsieur John Ntumba a déclaré que la RDC a besoin d’une main d’œuvre qualifiée. « La formation professionnelle est un choix.

Un choix libre que les filles doivent faire, si elles veulent contribuer au développement du pays ».

 


Mot du Ministre de la formation professionnelle, Arts et Métiers, Monsieur John Ntumba

 

Quant à Christelle Vuanga, Députée Nationale, élue de Kinshasa dans la circonscription électorale de la Funa, elle a délivré un témoignage de son parcours. Elle a invité les écolières et élèves à avoir des rêves et à ne pas les abandonnés. Car ces rêves peuvent se concrétiser un jour.

Lorsque j’étais une enfant, je rêvais devenir politicien. Aujourd’hui, ce rêve s’est réalisé. Je suis députée national et Présidente de la Commission Droits de l’homme à l’Assemblée Nationale ».

 

Le Représentant Adjoint de UNFPA, Victor Rakoto a lu le message de la Directrice Exécutif de UNFPA Dr Natalia Kanen à l’occasion de la célébration de cette journée.  Selon la Directrice Exécutif,

 une étude de l'UNFPA et de ses partenaires montre que la pandémie pourrait entraîner 13 millions de mariages d'enfants supplémentaires…Les filles enfermées et non scolarisées sont très vulnérables ».


Le Représentant Adjoint de UNFPA remettant un kit de première menstrue à une élève

 

L’assistance a suivi une pièce théâtrale du club Tuseme où les élèves ont dénoncé toutes les violences dont elles sont victimes. Elles ont souhaité une punition sévère des auteurs qui sont très souvent leurs encadreurs.

A l’issue de la célébration, le Représentant Adjoint de UNFPA a remis à la Ministre d’Etat, Ministre du Genre, Famille et Enfant des kits des premières menstrues au profit des élèves du Complexe scolaire Muta Mbumbua.

 


Les élèves avec leur kits des premières menstrues posent avec les officiels