Vous êtes ici

Améliorer le système d’état civil et de production de statistiques vitales en RDC et doter des enfants d’actes de naissance

En République Démocratique du Congo, moins d’un enfant sur deux est déclaré à l’état civil. Le Gouvernement a décidé de faire face à cette situation à travers le Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain (PRSDHU) qui a reçu le financement de la Banque Mondiale pour conduire deux projets. Le premier porte sur la réforme de l’état civil et la production de statistiques vitales en RDC et le second sur une campagne de rattrapage scolaire dont l’objectif est d’enregistrer 2 400 000 enfants à l’état civil. Ces deux projets sont mis en œuvre par un consortium d’organisations composé de CIVIPOL (Chef de fil), UNFPA, IDEMIA, DIGITECH, TRANSTEC et CARITAS.

Le projet sur la réforme a produit déjà ses premiers résultats. Un diagnostic du système d’état civil et de production de statistiques vitales a été fait avec les différentes parties prenantes, des leçons ont été tirées et différentes stratégies ont été adoptées et sont en cours d’expérimentation dans deux centres d’excellence situés en milieu rural et en milieu urbain.

Quant au projet rattrapage scolaire, il a démarré à Kinshasa et a permis d’enregistrer plus de 800 000 enfants et de produire plus de 400 000 actes de naissance. Cette campagne se poursuit à Kinshasa et les préparatifs sont en cours pour un passage à l’échelle qui couvrira d’autres villes du pays.

Lubumbashi pour enregistrer plus de 300 000 enfants

Lubumbashi est la première ville qui bénéficiera de la campagne de rattrapage scolaire après Kinshasa. Une équipe composée du Ministère en charge de l’éducation et du Consortium chargée de la mise en œuvre de cette campagne s’est rendue à Lubumbashi pour préparer le déploiement du projet. Ainsi, il est prévu l’enregistrement de 300 000 enfants de cette ville. Cette équipe a entamé les préparatifs et notamment le plaidoyer auprès des acteurs du système éducatif pour créer un environnement favorable aux interventions.


L’équipe du système éducatif et de UNFPA à Lubumbashi

Le Gouverneur de la Province du Haut-Katanga engagé pour soutenir la campagne de rattrapage scolaire

Le Gouverneur de la province du Haut-Katanga, entouré de ses plus proches collaborateurs, a reçu en audience une délégation composée du Ministère en charge de l’éducation et de l’UNFPA (membre du Consortium en charge de la conduite du projet). Au cours de cette audience, le Gouverneur a insisté sur l’importance de l’identification et de l’état civil. Il dira en substance : « tout commence par l’identification de ceux qui naissent ». Il a, au cours de l’audience, exprimer sa disponibilité à soutenir la mise en œuvre de la campagne de rattrapage scolaire dans la ville de Lubumbashi.


Le Gouverneur de la Province du Haut-Katanga, entouré par l’équipe
du Ministère en charge de l’éducation et UNFPA