Actualités

16 jours d'activisme : la Police nationale s’engage a éliminer les violence basées sur le genre en son sein

30 décembre 2019
Le Général Major de la PNC signe son acte d'engagement

Le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise (PNC) a signé l’acte d’engagement pour l’élimination des violences sexuelles au sein de la PNC. C'était au cours de la cérémonie de lancement officiel du Plan d'action en matière de lutte contre les violences sexuelles qui s’est déroulée, en présence de très hautes personnalités gouvernementales et de la police nationale : Vice-Premier Ministre de l'Intérieur, Vice-Premier Ministre de la Justice, Ministre de la Défense et des anciens combattants, Commissaire Général de la PNC, Inspecteur Général de la PNC, Conseillère Spéciale du chef de l'Etat pour genre, violence sexuelle et jeunesse. Outres ces officiels gouvernementaux, Le système des Nations Unies était fortement mobilisé avec la présence effective de Madame Pramilla PATTEN, la Représentante spéciale du Secrétaire général en charge des violences sexuelles liées aux conflits.


Les officiels de la Police, les Ministres et les autorités de la Monusco

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Interieur, Mr Gilbert Kankonde Malamba, a pris l’engagement d’accompagner la PNC dans la matérialisation de ce plan d’action. Il a promis de s’impliquer personnellement pour soutenir la PNC dans cette lutte contre les violences sexuelles

La Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat pour genre, violence sexuelle et jeunesse, Mme Chantal Yelu Mulop a rendu hommage au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi dans sa lutte de redorer l’image de la RDC et a salué les efforts consentis en vue de stabiliser la paix et sécurité du pays.

La Représentante Spéciale du Secrétaire Général en charge des questions des VBG en conflit Pramila Patten a salué cet engagement du Commissaire Général de la PNC à lutter contre les violences sexuelles. Elle a également affirmé que les organismes du Système des Nations Unies sont disposés à apporter leur appui technique à l’exécution de ce plan d’action.

Le Commissaire Général de la PNC, le Général AMULI BAHIGWA Dieudonné, a mis l’accent sur les défis majeurs pour la PNC dans cette lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits afin de redorer l’image de la police en RDC et surtout éradiquer ce fléau en son sein.

Le plan d’action qui a été lancé au cours de la cérémonie permettra de doter la police nationale d’un instrument qui va guider son action pour aboutir à l'éradication des violences sexuelles commises par les agents de la PNC et de formuler une réponse efficace et effective aux violences sexuelles dans le pays en général y compris la lutte contre l’impunité et la protection des victimes et témoins. Ce plan d'action comprend des axes d’interventions, des objectifs stratégiques et les actions à mener durant trois ans.


Le Représentant de l'UNFPA, Dr Sennen Hounton et les invités

UNFPA, ONUFEMME et le BCNUDH ont accompagné l'élaboration de ce plan qui s'inscrit dans le cadre de la mise œuvre de la feuille de route nationale de l’Appel à l'Action sur les VBG en période de crise. Depuis une décennie UNFPA appui les FARDC et la PNC dans la prévention et réponse aux violences sexuelles et continuera cet appui dans le cadre de son 5ème programme de coopération pays 2020-2024.