Vous êtes ici

« Je défends la cause féminine, je suis une activiste des droits des femmes »

C’est en ces termes que s’est exprimé Mamitsho Pontshi Lobo, la seule femme Co-pilote de la compagnie aérienne nationale que nous avons rencontrée à bord de l’immense airbus A320 juste avant un décollage. Une jeune femme, engagée et déterminée à faire avancer les questions de l’égalité homme et femme.

Dans mon actif, j'ai 2 600 heures de vol en 11 ans de carrière. C’est ce qui m'a valu le surnom de '' la patriote POM Léopard volant''. Pour y parvenir, j'ai surmonté beaucoup de freins, limites et préjugés. J'ai connu des moments d'extrême découragement, de désarroi. J'ai été victime de fausses accusations. Tout cela n'a pas déteint ma personnalité. Je me relève et sais repartir toujours du bon pied pour avancer'', raconte-t-elle.

Si vous tournez la roue du temps, 50 ans en arrière en République Démocratique du Congo, les grands parents de Mamitsho Pontshi Lobo n'auraient jamais imaginé que l'un des Airbus du pays serait piloté par l'une de leur descendance.

Née d'une famille de 7 enfants, le courage, la détermination, le dynamisme, sont des valeurs qui caractérisent Mamitsho depuis son enfance. Elle a choisi ce métier à priori masculin pour relever le défi lié à l'injustice culturelle qui fragilise la femme du Kasaï de ses ancêtres. En effet, les statistiques démontrent que dans cette partie de la RDC, le faible statut social de la femme la prédestine au mariage précoce et aux activités qui la forcent à demeurer sous la domination du mari. 

J'ai voulu sortir du lot en choisissant de devenir co-pilote. Ce n'était pas évident. C'était difficile de se faire accepter dans cet environnement professionnel dominé par le genre masculin. Que ce soit pendant ma formation et en milieu professionnel, cela ne m'a pas été facile'', explique-t-elle.

Les freins, les limites, les difficultés qu'elle a traversés, se sont avérés un excellent entraînement pour affronter les contraintes et arriver à s’imposer dans le milieu professionnel presque exclusivement masculin.

Militante dans son esprit

Mamitsho Pontshi Lobo est une femme hyper active. Cette ingénieure technicienne en aviation civile option exploitation aéronautique, dirige le secrétariat général de l'association nationale des pilotes du Congo et Mentor au réseau africain des adolescents et jeunes en population et développement (Afriyan) RDC, un partenaire du Fonds des Nations Unies pour la Population UNFPA. Au cours de nos échanges, elle dira sans détour : '' je défends la cause féminine. Je suis une activiste des droits des femmes''.

Mamitsho apporte son sens de leadership à Afriyan, cette plate-forme clé qui vise à promouvoir la participation et le leadership des jeunes au développement du pays.

Je suis moi-même femme ayant cassée le plafond de verre et grandi dans une société patriarcale où tout m'était interdit soit par la culture, soit par la société elle-même. Je me fais défenseur des droits de celles qui n'ont pas mon courage face à toutes’’ raconte-t-elle.

Le mentorat, une autre passion pour Mamitsho

Malgré son agenda chargé, Mamitsho sait aménager son temps pour mettre son savoir à la disposition de la jeunesse au sein de Afriyan où elle fait du mentorat pour aider les jeunes à libérer leur potentiel.

Pour Lorence Kabasele Présidente d’Afriyan RDC, un partenaire soutenu par UNFPA,

Mamitsho Pontshi Lobo milite pour l'autonomisation et la participation effective des jeunes à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la vie nationale/communautaire. Elle a développé une vision plus large de la vie par son expérience, elle a su transmettre aux jeunes d'AfriYAN son concept clé « le 3D » qui veut dire Détermination, Discernement et Dignité. Comme Mentor, elle accompagne les jeunes à travers des conseils, orientations, et discussions pour leur permettre de concevoir des stratégies d’interventions adéquates qui prennent en compte les besoins spécifiques des jeunes".


Lorence Kabasele Présidente d’Afriyan RDC

Malgré les progrès enregistrés ces dernières années, l’égalité entre homme et femme a encore du chemin en RDC. Ces progrès sont possibles grâce à l’éducation, la sensibilisation et le plaidoyer auprès des autorités coutumières religieuses, politiques et administratives. La situation actuelle de Mamitsho Pontshi Lobo est une résultante de ces progrès. Cependant les efforts doivent être poursuivis pour lever les barrières et contraintes afin d’accélérer le rythme du progrès vers l’égalité entre homme et femme. Dans ce cadre, UNFPA accompagne le Gouvernement de la République Démocratique du Congo ainsi que les organisations de la société civile pour contribuer à changer cette situation qui est préjudiciable à l’épanouissement de la femme.

 

                                                                                                               Junior Mayindu