Vous êtes ici

L’UNFPA A LE MERITE DE S’ALIGNER SUR LA VISION COUVERTURE SANTE UNIVERSELLE DE L’ETAT CONGOLAIS

En réceptionnant en personne cette semaine, pour le compte de trois zones de santé (Karisimbi, Rutshuru, Lubero) un important lot de matériel et équipement médicaux, le  Gouverneur de la province congolaise du Nord-Kivu, NZANZU KASIVITA CARLY n’a pas tari d’éloges en direction de l’UNFPA et ses donateurs. Pour lui,

Le Fonds des Nations pour la Population(UNFPA) a le mérite de s’aligner sur la Vision Couverture Santé Universelle de l’Etat congolais.

Il précise que l’appropriation et la transformation de cette vision a besoin de sérieux appuis et un accompagnement de tous les amis de République Démocratique du Congo. Considérant les nombreux défis sanitaires traditionnels de cette province auxquels viennent s’ajouter les épidémies de Ebola et du Coronavirus, Monsieur Kasivita plaide pour que l’UNFPA et ses donateurs intensifient leurs appuis pour un meilleur accomplissement du Programme Quinquennal 2019-2023 en matière de santé publique, d’une part, et montrer plus de réactivité aux endémies et crises humanitaires que connait la province depuis plusieurs décennies, d’autre part.


Signature de PV de remise des matériels et équipements médicaux

Grace à l’appui financier de la coopération italienne, plus de dix (10) tonnes d’équipement comprenant entre autres des échographes, des tables d'accouchements, des tables d'examens gynécologiques, des concentrateurs, des couveuses, des respirateurs seront mis à la disposition des Hôpitaux généraux de de référence de Virunga, Rutshuru et Lubero, le Centre de santé de référence Albert Barthel, les Centres de santé Méthodistes Unis, Umoja, Rutshuru, Mulo et Kakonze..

En rappelant que sa province bénéficie déjà de l’appui de l’UNFPA dans les domaines de la santé reproductive, la lutte contre les violences basées sur le genre et la collecte des données socio-démographiques, le Gouverneur s’est dit comblé de savoir que plus de trois(300) femmes et filles survivantes de la fistule obstétricale ont bénéficié d’une chirurgie réparatrice grâce e au partenariat stratégique initié avec la DPS Nord-Kivu(PNSR), l’hôpital de Kyeshero et l’ONG  INTERSOS, . Après les soins médicaux et un accompagnement psycho-social, celles-ci ainsi que des centaines autres femmes et filles vulnérables ont bénéficié d’un Kit individuel de réinsertion socioéconomique pour leur autonomie. D’une façon globale, les zones sanitaires ciblées connaitront une amélioration des services de soins obstétricaux et néonataux d’urgence et de la prise en charge médicale et psychosociale en cas de violences basées sur le genre.

A l’occasion de cette cérémonie symbolique, Madame Elise Kakam, Coordonnatrice du Bureau Est, officiant au nom du Représentant Résident de l’UNFPA-RDC a ajouté que ce don d’une valeur de plus de130 000 USD sera acheminé en toute sécurité vers les utilisateurs finaux par son institution. Elle a profité de cette occasion pour exhorter le personnel médical à en faire un bon usage . En retour l’UNFPA vous assurera un renforcement des capacités en soins obstétricaux et néonatals d’urgence ». Elle conclut en en leur disant que : « Grace à votre savoir-faire dans ce projet, vous aurez contribué à l’atteinte d’ici 2030 des 3 résultats transformateurs du plan stratégique  de l’UNFPA à savoir : O décès maternel évitable, O cas de violence basée sur le genre et O besoin non satisfait en planification familiale ».


Matériels et équipements SR

Rappelons que la remise de ce don s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du le projet de « Restauration de la dignité des femmes souffrant de la fistule et survivantes des violences basées sur le genre, à travers la réparation chirurgicale, la prise en charge médicale et psychosociale ainsi que la réinsertion socio-économique dans les Zones de Santé de Karisimbi, Rutshuru et Lubero en province du Nord Kivu, République Démocratique du Congo », financé par la Coopération Italienne en R.D. Congo