Actualités

Partenariat entre UNFPA et le secteur privé sur la Santé de la reproduction

21 octobre 2019
Remise symbolique du chèque au Représentant de l'UNFPA par le DGA ECO BANK

ECOBANK a noué un partenariat avec UNFPA RDC pour renforcer la prévention, le dépistage et prise en charge des cas simples de cancers gynécologiques. Ce partenariat a été renforcé à l’occasion de la célébration de la Journée ECOBANK, destinée cette année à la lutte contre les cancers du col de l’utérus, du sein et de la prostate,

Au cours de cette journée, le Directeur Général Adjoint d’ECOBANK a remis un chèque à UNFPA RDC pour la prévention, le dépistage et prise en charge des cas simples de cancers gynécologiques. Le Représentant de l’UNFPA, Dr Sennen Hounton a réceptionné ce chèque en présence du Bourgmestre de la commune de Ndjili, de la Directrice Adjointe du Programme National de la Santé de la Reproduction (PNSR) représentant le Ministère de la Santé, du Directeur de l’Hôpital Général de Référence de Ndjili, du personnel ECOBANK et de l’UNFPA, ainsi que de plusieurs autres invités.

Dr Sennen HOUNTON a remercié ECOBANK pour ce geste combien important qui servira d’émulation à d’autres entreprises du secteur privé à se mobiliser pour appuyer la santé de la reproduction. Il a souligné que ce don d’ECOBANK va contribuer à sauver de nombreuses vies. Car, l’Hôpital Général de Référence de Ndjili (HGR) sera appuyé en matériels et intrants pour faire les dépistages précoces et la prise en charge des cas simples. Enfin, Dr Sennen Hounton a plaidé pour la création en RDC d’un centre d'excellence pour la prise en charge des cas des cancers gynécologiques.


Remise du chèque au Représentant de l'UNFPA par le DGA ECO BANK 

Les cancers gynécologiques: un problème de santé publique en RDC

La Directrice Adjointe du Programme National de la Santé de la Reproduction, a rappelé que le cancer est devenu un problème de santé publique. Il constitue la première cause de mortalité dans le monde avec 8,2 millions de décès par an.  Alors que le cancer se dépiste, se soigne et on en guérit.

Selon plusieurs études menées en RDC sur les cancers gynécologiques, le cancer du col de l’utérus est le premier cancer gynécologique et celui du sein occupe la deuxième place. Par ailleurs, une collecte de données sur les maladies non transmissibles réalisée par le Ministère de la Santé dans 25 hôpitaux de Kinshasa et 3 du Kongo Central de 2008 à 2010, a révélé 646 cas de cancers. Le cancer du col de l’utérus occupait la deuxième place avec (18 %) après celui de la prostate ((28%) et le cancer du sein la troisième.


Les officielles à la cérémonie

Visite de l’hôpital Général de Référence de Ndjili

Sous la conduite du Directeur Général de l’HGR de Ndjili, les staffs ECOBANK et UNFPA ont effectué une visite au département de gynécologie de cet hôpital appuyé déjà par UNFPA pour la prise en charge des cancers du col de l’utérus et du sein. La délégation a analysé les besoins réels pour la prise en charge et la prévention des cas des cancers gynécologiques.

Ce partenariat avec ECOBANK intervient dans un contexte où il y a d’énormes difficultés de financement du secteur de la santé dans le pays. Il est un exemple que d’autres entreprises devraient suivre dans le cadre de la « responsabilité sociale des entreprises » afin de contribuer à améliorer la performance du système de santé dans le pays.


Visite de l'Hopital Général de Référence de Ndjili