Vous êtes ici

KOKO Joëlle, lauréate du concours photo sur l'autonomie corporelle

Chaque année, UNFPA lance un rapport sur l’état de la population mondiale. Ce rapport est une occasion pour mettre en exergue une thématique donnée. En 2021, le thème est « Mon corps m’appartient : revendiquer le droit à l’autonomie et l’autodétermination ».

Dans le cadre de la publication du rapport annuel sur ce thème, il a été lancé un concours des photographies pouvant illustrer l’autonomie corporelle, le droit à l’auto gouvernance sur son propre corps sans coercition, pression ou force. Cette compétition internationale, a donné son verdict et consacrée KOKO Joëlle de UNFPA-RDC comme une des lauréates du concours.

 

Cette distinction de 2021 fait suite à celle de Junior MAYINDU de UNFPA qui a remporté en 2020 le concours de photo sur les 75 ans des Nations Unies. Ces deux distinctions montrent le dynamisme de la communication du bureau UNFPA en RDC.

Portrait de Koko Joëlle

KOKO Joëlle, est une jeune fille dynamique de 22 ans. Elle est stagiaire à UNFPA-RDC dans l’équipe GBV/Genre depuis septembre 2020. Elle est engagée dans l'autonomisation des jeunes/l'égalité des sexes, car pour elle, le développement du Congo ne peut se faire harmonieusement si la question de genre (égalité et équité entre fille et garçon) n’est pas adéquatement traitée. Après sa consécration liée au concours, tout émue, elle dira

 j’ai participé à ce concours pour apporter ma contribution à la promotion de l’égalité homme-femme, car chacun doit se battre pour cet objectif qui est indispensable au développement du Congo »

Joëlle se lance dans le volontariat humanitaire dès l’adolescence, plaide en faveur de la santé et des droits sexuels et reproductifs des jeunes auprès de la société civile, des gouvernements et des partenaires. Après l’obtention de son diplôme à l'Université Indépendante de Kigali, elle gère des équipes de jeunes sur le terrain. Cette porte-parole des jeunes est actuellement engagée à la prévention et la réponse aux Violences Basées sur le Genre et dans la Protection contre les abus et exploitations sexuels dans le cadre de son travail à UNFPA. Elle contribue à la sensibilisation aux lois et politiques nationales.

La photo lauréate

Sur la photo, vous pouvez voir les garçons et les filles de YOUTHCARE après une grande discussion sur la prévention et la réponse aux Violences Basées sur le Genre dans le cadre de la préparation des sensibilisations pour le festival Amani 2018. La photo lauréate qui porte sur les jeunes a été décrite en ces termes par Joëlle. J'ai été inspiré par l'engagement de mes pairs pour si peu d'encouragements que nous pouvions recevoir. Le nom complet de l'œuvre est "Unleashed Potential": une œuvre composée d'images et de poésie. Cette image spécifique définit pour moi "des adolescents courageux qui possèdent leur pouvoir de changer le monde ». C’est en ces termes que Joëlle a décrit sa photo lorsque nous l’avons rencontrée. Cette photo qui cible les adolescents et jeunes est en droite ligne avec le travail fait par UNFPA pour promouvoir le leadership et la participation des jeune dans le développement. Joëlle à travers cette expression photographique a contribué à la valorisation de ce travail.

 

Les ambitions de Koko Joelle

Koko, est une fille battante qui souhaite se réaliser dans l’humanitaire et spécifiquement dans la prévention des Violences Basées sur le Genre. « Je veux dans quelques années devenir Coordonnateur du Sous-cluster VBG ou du Réseau de Protection contre les abus et exploitations Sexuels », dira-t-elle avec beaucoup de conviction. En effet, elle a des ambitions et elle travaille pour les réaliser. Madame Mireille IKOLI spécialiste genre GBV de l’équipe de UNFPA qui travaille étroitement avec Joëlle est pleine d’admiration pour cette jeune fille. Pour elle, en effet Joëlle a beaucoup de potentiel et son abnégation actuelle dans le travail peut l’amener loin dans sa carrière qui ne fait que commencer.

Je l’encourage à poursuivre son engagement et son travail acharné ».

 

L’UNFPA reste convaincu que l’investissement dans la jeunesse est une urgence pour promouvoir le développement. C’est pourquoi, il a mis en place un programme de stage permettant aux jeunes d’intégrer l’organisation pour exprimer leurs idées et leur talent. Joëlle est un de ces jeunes qui travaillent à UNFPA RDC avec abnégation pour apporter sa contribution à la réalisation des résultats transformateurs de UNFPA.

 

Siaka TRAORE

Spécialiste Communication UNFPA-RDC