Actualités

Ashley Judd échange avec les adolescents et jeunes sur la SRAJ en vue de leur autonomisation

19 Février 2019
L’ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA, l’ambassadrice de Suède et le Représentant de UNFPA sensibilisés sur la PF
L’ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA, l’ambassadrice de Suède et le Représentant de UNFPA sensibilisés sur la PF

« Ma grand-mère a eu une grossesse à l’âge de 14 ans, ma mère, à 17 ans. Et même après ces expériences, moi je n’ai pas eu l’éducation sexuelle, j’ai eu des relations sexuelles beaucoup très tôt, très jeune, sans information ni méthode de prévention. J’ai eu la chance parce que je ne suis pas tombée enceinte. J’ai décidé de le partager avec tous les jeunes à travers le monde », a témoigné Mme Ashley Judd, ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA au cours des échanges le 8 février 2019 avec les adolescents et jeunes sur les méfaits de des grossesses précoces, des avortements clandestins et la prévention des IST et VIH.

Ces fructueux échanges se sont déroulés lors de sa visite de terrain réalisée à la maternité de l’Hôpital Général de Référence de Bumbu et le Centre Marie Bernard de Lemba en présence de l’ambassadrice de la Suède en RDC, de l’ambassadeur du Canada et du Représentant Résident de l’UNFPA, Dr Sennen Hounton.

La maternité de l’Hôpital Général de Référence de Bumbu et le Coin des jeunes bénéficient de l’appui financier de la Suède pour l’amélioration de la Santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes. Tandis que le Centre Marie Bernard de Lemba, est une structure de formation appuyée par le Canada dans le cadre de l’initiative Kitumaini qui encadre des filles mères aux moyens limités à l’apprentissage d’un métier.

L'ambassadrice de la Suède, Mme Maria Hakansson a exprimé sa joie en tant que partenaire de la RDC en précisant que "son pays est ici pour le développement de la RDCongo. La santé est un domaine prioritaire pour la Suède comme les droits de l’homme », a -t- elle souligné


Mme Ashley Judd, l'ambassadeur du Canada et le
Représentant de l'UNFPA avec les filles mères formées en coupe et
couture au Centre Marie Bernard
 

L’ambassadeur du Canada, Nicolas Simard s’est dit très heureux de soutenir cette initiative du Centre Marie Bernard pour aider les jeunes filles démunies à travers l’initiative Kitumaini, un projet exécuté à Kinshasa, Goma et Lubumbashi. Il a souligné que le Canada son pays continuera à appuyer UNFPA pour l’autonomisation des femmes et filles.

Pour le Représentant de l’UNFPA, Dr Sennen Hounton, a souligné que UNFPA a un rêve pour toutes les femmes.

« Nous rêvons que lorsqu’une femme est enceinte, qu’elle puisse accoucher sans mourir. Malheureusement dans beaucoup de pays, il y a beaucoup de décès à la suite de la grossesse. Nous rêvons un monde où chaque grossesse est désirée. Nous rêvons à un monde où il y a zéro VBG ».

Mme Judd a rencontré une cinquantaine de filles mères de moins de 18 ans au Centre Marie Bernard, qui reçoivent outre une éducation en coupe et couture, coiffure et esthétique, informatique et art culinaire, bénéficient d’une éducation sexuelle complète en vue de leur autonomisation. Elle a également remis des kits de dignité aux femmes accouchées à la maternité de Bumbu.