News

UNFPA apporte le premier secours médical aux congolais rapatriés d’Angola en territoire de Luiza dans le Kasai Central

10 September 2019
Site d'accueil des retournés d'Angola

C’est une vague d’environ 16 000 personnes rapatriées à partir du Camp de réfugiés de Lovua situé dans la province angolaise de Lunda Norte. Ces personnes ont manifesté la volonté de retourner en RDC après avoir fui les violences qui ont émaillé le Kasai Central lors des conflits armés entre l’armée régulière et la milice de Kamuina Nsampu entre 2016 et 2017. A leur arrivée en territoire congolais, ces retournés spontanés se sont installés dans l’aire de santé de Kalamba Mbuji en Zone de santé de Luambo, située à 234 km de Kananga.   Le site créé de manière spontanée, ne répond à aucun standard en matière d’hygiène et d’aménagement. On y a enregistré plusieurs femmes enceintes et des cas d’accouchements sans aucune assistance. A ceci s’ajoute le risque que se développent les maladies de mains sales et d’autres épidémies à cause de la forte promiscuité. 

Dans ce contexte, les acteurs humanitaires présents dans le Kasai Central ont effectué une mission conjointe pour l’évaluation rapide des besoins pour la prise en charge et l’encadrement de ces populations. UNFPA à travers son partenaire de mise en œuvre CARITAS et grâce au financement du Canada et au fonds humanitaire, a aussitôt renforcé l’offre des services santé de la reproduction au niveau du Centre de santé de Kalamba Mbuji situé à 7 km du site des retournés. UNFPA a approvisionné le centre en kits de santé de la reproduction qui permettront d’assurer correctement 1200 accouchements en milieu hospitalier en mettant en place le système de transfert des femmes enceintes du site des retournés au centre de santé pour une prise en charge conséquente et gratuite. Aussi, 600 kits d’accouchement individuel ont été remis aux femmes visiblement enceinte pour leur permettre d’accoucher en sécurité même en dehors du cadre hospitalier ajouté aux services cliniques rapides pour des soins curatifs et la vaccination anti tétanique. Pour la prise en charge des cas de viol et des infections sexuellement transmissibles, le centre de santé a été équipé en médicaments nécessaires pour soigner au moins 200 cas qui se présenteraient.

Avec ce mouvement, le centre de Kalamba Mbuji assure en moyenne 3 accouchements par jour lesquels se font selon les normes et en toute sécurité grâce à l’appui de UNFPA.