Actualités

Sages-femmes : Témoins silencieux de la vie !

25 May 2016
« Sages-femmes : Témoins silencieux de la vie ! »

Le 5 Mai de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale de la sage-femme ; En République Démocratique du Congo,  Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, en collaboration avec l’Union Nationale des Accoucheurs et Accoucheuses du Congo (UNAAC) et le Fonds des Nations unies pour la population, UNFPA, a célébré cette journée le 10 Mai, dans la salle des conférences de l’Hôtel Venus à Kinshasa,  sous le thème :

Les femmes et les nouveau-nés au cœur de la pratique sage-femme

Au niveau national, l’UNAAC a choisi  le thème «La Planification familiale au centre de la pratique de la sage-femme », pour sensibiliser sur les différentes techniques et méthodes de prise en charge que doivent prendre en compte les  sages-femmes dans l’exercice de leur métier. Le Président de l’union des accoucheurs et accoucheuses du Congo (UNAAC), a démontré l’importance pour le pays d’investir dans les sages-femmes dans le but de lutter contre la mortalité infantile.

Il a également saisi l’occasion pour   procéder à la remise des objets symboliques des sages-femmes composés  de l’insigne, de la statue et  d’une tenue de sage-femme,  au Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire et au Représentant de l’UNFPA (le drapelet,) comme symbole du partenariat existant entre leurs institutions et l’association des sage-femme.

Pour le ministre de l’ESU, S.E. Théophile MBEMBA 

la manifestation de ce jour célébrait les héroïnes de la santé maternelle, néonatale et infantile ; par ce qu’elles contribuent énormément à la réalisation de l’ODD3 qui œuvre pour l’augmentation de l’espérance de vie et la réduction de certaines causes majeures de la mortalité maternelle et infantile.

Le ministre a par la suite lancé officiellement les activités commémoratives de la semaine de la sage-femme décrétée par l’UNAAC en vue d’offrir gratuitement à la communauté, les services de planification familiale, conformément au thème national retenu pour la célébration.

L’UNFPA, à travers son représentant adjoint, M. Keita OHASHI, a réitéré l’engagement à travailler avec  le Gouvernement  afin de consolider les aptitudes et capacités des sages-femmes pour les soins obstétriques et néonatals.
La cérémonie s’est poursuivie avec la prestation de serment de la nouvelle génération des sage-femmes, formés, avec l’appui de UNFPA,  sur base du nouveau curricula édicté par la RDC en matière de formation des accoucheurs.