Actualités

Planification du 2e Recensement Général de la Population et de l’Habitat en RDC : Evaluation de la cartographie pilote

15 May 2018
Planification du 2e Recensement Général de la Population et de l’Habitat en RDC : Evaluation de la cartographie pilote
Planification du 2e Recensement Général de la Population et de l’Habitat en RDC : Evaluation de la cartographie pilote

Sous le leadership de SE Mr BAHATI LUKWEBO Modeste, Ministre d’Etat, Ministre du Plan, plusieurs étapes de cet important chantier ont déjà été réalisées à savoir l’élaboration des documents et outils techniques, l’acquisition des matériels et équipements permettant de réaliser le 2e recensement, la réalisation de la première partie de la cartographie pilote, et le lancement de la stratégie de communication. Plusieurs partenaires techniques et financiers accompagnent le Gouvernement dans cette grande opération : la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, la Coopération Japonaise et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population et d’autres partenaires techniques et financiers (Flowminder, l’Université de Columbia, la Fondation Bill et Melinda Gates et le Département pour le Développement International au Royaume Uni), le Bureau Central du Recensement (BCR), organe chargé de la planification du recensement a organisé du 30 avril au 09 mai 2018 une revue de la cartographie pilote, une des étapes techniques de préparation du 2e recensement.

Des séances de travail ont eu lieu durant la revue technique avec le Représentant Résident de l’UNFPA, le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique et le Coordonnateur du Bureau Central du Recensement et les cadres du BCR, le Département de Démographie, le Département de l’Environnement et la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université de Kinshasa.

Des travaux techniques cartographiques ont été menés avec l’équipe des cartographes du BCR et une visite de terrain a été organisée à Matadi du 6 au 8 mai 2018, dans le quartier de Dibua-Nsakala, où des Aires de Dénombrement avaient été obtenues en 2017. Ces travaux sur le terrain ont permis à la délégation de procéder à des vérifications de coordonnées géographiques de structures ainsi que les limites des Aires de Dénombrement. Plusieurs stratégies ont été identifiées dans le cadre de l’amélioration des travaux cartographiques à venir, dont notamment : (i) la poursuite de la sensibilisation et de la communication de proximité sur le recensement de la population, (ii) l’intégration de repères physiques sur les cartes des aires de dénombrement surtout dans les zones à forte densité de population, (iii) la bonne répartition du travail au sein des équipes de terrain et enfin (iv) la sécurité des tablettes et du matériel informatique dans les zones sensibles.

« L’adhésion totale de la population de Dibua-Nsakala et des autorités locales est le résultat de la sensibilisation menée par l’équipe de la communication du Bureau Central du Recensement en amont à la mission », Agnès MBANUNU, Chargée de la mobilisation sociale, BCR

« La présente évaluation de la cartographie est une excellente opportunité offerte par l’initiative GRID au BCR pour procéder à la révision des outils techniques de collecte et de géo-référencement des données sur le terrain », Homère NGOMA NGOMA, Coordonnateur du BCR

Cette mission d’évaluation de la cartographie pilote fournit des orientations claires pour la réussite effective de la cartographie censitaire, étape cruciale pour les préparatifs du deuxième Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

 

NB : L’équipe de la mission de terrain était dirigée par Mr. Homère NGOMA NGOMA, Coordonnateur du BCR en personne. La forte délégation était composée de cartographes, démographes, experts en GIS et communicateurs de la cellule de mobilisation sociale du BCR, du Conseiller Technique Principal du RGPH2 et des experts de l’UNFPA. La délégation a été très bien accueillie par les autorités locales de la ville de Matadi et particulièrement du quartier Dibua-Nsakala. Des guides désignés sur place par les autorités locales ont appuyé la délégation pour accéder au site et aux populations qui ont adhéré avec enthousiasme à l’opération.