Le leadership féminin et la promotion des ODD

21 April 2016
Rencontre d'échanges des femmes ministres et parlementaires sur les ODD

 La rencontre d’échanges avec les femmes ministres et parlementaires membres du REFAMP sur les objectifs de développement durable, a vu la participation   de nombreuses femmes de haut niveau dont des membres des réseaux des anciennes femmes ministres et parlementaires de l’Afrique. Tenue à Kinshasa sous l’égide de UNFPA, elle avait pour  objectifs  de permettre aux Ministres et Parlementaires de mieux saisir les enjeux des objectifs de développement durable et de permettre des échanges d’expériences sur les stratégies et approches de plaidoyer pour faire avancer l’agenda 2030.   L'intervention de Mme Maty BOIDE

 

Au niveau national, la rencontre a connu la participation des Ministres en charge de la Femme, Famille et Enfant, la Ministre du Commerce, la Vice-Ministre de l’intérieur et la Vice-Ministre du Budget, l’honorable Questeur de l’Assemblée Nationale, la Ministre provinciale en charge du Genre, Education, Environnement et communication, les députés nationales en fonction, des Ministres et députés honoraires.

Les membres du gouvernements présentes à la rencontreSur invitation de la Ministre de la Femme, Famille et Enfant de la RDC, certaines femmes africaines leaders, Ministres et parlementaires honoraires sont venues  partager leurs expériences avec leurs consœurs congolaises. C’est à ce titre que la présidente du réseau des femmes parlementaires de la Mauritanie, la Ministre honoraire de la santé du Benin, la Présidente du REFAMP Benin, la Représentante honoraire de la FAO et deux expertes en matière de Genre et Nutrition ont pris part aux assises.

Mme Ginette MARTIN, Ambassadeur du Canada en RD CongoPour la Représentante de UNFPA en RDC, Mme Diene Keita, le forum est une occasion pour les femmes leaders de mieux s'organiser et voir les plans d'actions qu'elles peuvent mettre en œuvre chacune dans son domaine dans l’Intérêt de la RDC,  pour que les femmes ne meurent plus en donnant la vie et que les jeunes filles restent plus longtemps à l'école.

Ainsi, l’initiative de UNFPA a été saluée par les différentes personnalités  notamment, l’ambassadeur du Canada  qui a magnifié les efforts du gouvernement de la RDC en matière d’égalité des sexes. Mme Ginette Martin, a par la même occasion, informé les participants de l’appui du Canada au programme de lutte contre les violences sexuelles en RDC. Sur la même lancée, la Directrice pays de l’USAID a également reconnu  les progrès accomplis par la RDC en matière de lutte contre les violences sexuelles au regard des données et informations reçues de leurs ONG partenaires 

Mme Diana PUTMAN, Directrice de l'USAID

de mise en œuvre dans l’EST de la RDC. Tout en félicitant UNFPA et le Ministère du genre pour cette initiative, elle a souligné l’importance que les Etats Unis accordent à la question d’égalité des sexes dans son programme de développement. Et le Directeur pays Adjoint du PNUD en charge du programme,  de relever  pour sa part, les progrès accomplis par la RDC faisant allusion à l’étude de la BAD, le PNUD et l’OCDE qui classe la RDC comme étant le 6ème pays en Afrique en matière d’autonomisation des femmes.

Ainsi les deux jours d’échanges ont permis aux participants de comprendre en même temps,  l’historique et le contexte d’élaboration des objectifs de développement durable, mais aussi  le lien  qui existe entre les ODD et  le plan d’action de la CIPD (Conférence internationale sur la population et le développement). Ils ont rappelé l’importance pour les 

Etats de contribuer avec les ressources intérieures dans la mise en œuvre des ODD au-delà des fonds à mobiliser au près des secteurs privés et les bilatéraux. Ils ont recommandé entre autres de promouvoir une éducation sexuelle des jeunes et adolescentes et de renforcer le leadership des femmes rurales afin de mieux tirer profit des projets de développement. Mais aussi, de contribuer au changement du narratif sur la RDC au niveau international particulièrement en ce qui concerne la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre.