News

Visite conjointe en RDC du Directeur Exécutif de UNFPA et Directeur Général de l’IPPF

11 October 2013

Le Directeur Exécutif de UNFPA, Dr Babatunde Osotimehin, a visité pour la seconde fois la République Démocratique du Congo du 6 au 11 Octobre 2013 ensemble avec le Directeur Général de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale Mr Tewodros Melesse. Une visite effectuée conjointement pour concrétiser l’engagement des deux institutions à appuyer la RDC dans la réduction de la mortalité maternelle par le repositionnement du programme de planification familiale. Dans ce cadre, les deux personnalités ont eu des échanges très fructueux avec les membres de la coalition pour le repositionnement de la planification familiale. Le Ministre de la santé Dr Félix Kabange Numbi et les experts congolais en matière de santé de la reproduction. Les discussions ont tourné autour des EFFORTS DU Gouvernement et de ses partenaires pour repositionner la planification familiale et les défis auxquels la RDC doit faire face pour réduire la mortalité maternelle, l’une des plus élevée monde. 

Chaque heure en RDC, environ 2 femmes meurent de suite des couches ou des complications dues à la grossesse. Ceci exacerbé par les grossesses précoces et les avortements clandestin surtout chez les adolescents. Ainsi UNFPA et IPPF veulent conjuguer leurs efforts pour aider la RDC à mettre en place une stratégie efficace de mobilisation du Gouvernement et des communautés à travers des services de planification familiale adéquats. Les Directeurs Exécutifs de l’UNFPA et de l’IPPF ont signé des partenariats à l’occasion du sommet de Londres du 11 juillet 2012 et de la conférence mondiale des femmes « WOMEN DELIVER » de 2013 à Kula Lumpur, en Malaisie. 

Ce partenariat vise à contribuer aux efforts pour l’accès universel aux services de planification familiale dans les pays ciblés par l’initiative FP2020 et dans certains pays où il existe des opportunités d’accélérer l’impact de leur travail de plaidoyer et d’offre des services de PF en faveur des adolescents et jeunes les plus désavantagés, marginalisés, vulnérables et difficiles d’accès. Le repositionnement de la planification familiale en République Démocratique du Congo nécessite la création des alliances et des partenariats stratégiques afin de générer l’engagement politique et financier au niveau national, la prise de conscience nationale sur les avantages et bénéfices de l’investissement dans la planification familiale, la levée de différentes barrières, la demande et le renforcement de l’offre des services de qualité. 

Ainsi, une coalition de plaidoyer pour la planification familiale regroupant des parlementaires, des leaders des associations féminines, des leaders des associations des jeunes, des professionnels des médias, des leaders religieux et les partenaires au développement, a été créée en 2012. La structures a pour objectif d’œuvrer pour effectuer des changements aux politiques, aux lois ou aux programmes ou affectation des ressources et pour contribuer à rendre effectif l’accès universel à l’information et aux services de planification familiale volontaire en République Démocratique du Congo. 

Le Dr Babatunde Osotimehin de UNFPA et Mr Tewodros Melesse de IPPF ont rencontré les membres de cette coalition à Kinshasa pour évaluer les performances réalisées par la RDC dans le repositionnement de la planification et l’apport du gouvernement dans ce domaine. Les réalités congolaises en ce qui concerne les besoins non satisfaits élevés ont été vécues dans l’accès des méthodes contraceptives, ont été vécues par les deux personnalités dans la zone de santé de Kikimi à Kinshasa. Dans cette cité située dans la partie la plus peuplées et la moins développées de al ville de Kinshasa, le taux de grossesses précoces et non désirées est très élevé. L’ABEF, Association membre de l’IPPF en RDC, mène les actions de distribution à base communautaire des contraceptifs. Au moins, 70 femmes choisissent volontairement l’implant par jour comme moyen d’espacer les naissances.